Marat assassiné - Jacques-Louis David

La mort de Marat - Jacques-Louis David - 1793 - Musée de Louvre

 


Maximilien de Robespierre (1758 - 1794)

Robespierre

Homme politique français , il est l'une des principales figures de la Révolution française et demeure aussi l'un des personnages les plus controversés de cette période.

Élu député du Tiers état aux États généraux de 1789, il devient l'une des principales figures de l'Assemblée constituante, défendant l'abolition de la peine de mort et de l'esclavage, le droit de vote des gens de couleur, des juifs ou des comédiens, ainsi que le suffrage universel et l'égalité des droits.

En 1793, il participe à l'instauration d'un gouvernement révolutionnaire et de la Terreur, dans un contexte de guerre extérieure contre les monarchies coalisées et de guerre civile. De plus en plus isolé au sein de la convention, il est arrêté par ses opposants.

Il est guillotiné le 28 juillet 1794.


Jacques-Louis David (1748 - 1825)

Jacques Louis David - Autoportrait

Peintre français considéré comme le chef de file du mouvement néo-classique.

Il opère une rupture avec le style galant et libertin de la peinture rococo du XVIIIème siècle représentée à l'époque par François Boucher et Carl Van Loo, et revendique l’héritage du classicisme de Nicolas Poussin et des idéaux esthétiques grecs et romains, en cherchant, selon sa propre formule, à "régénérer les arts en développant une peinture que les classiques grecs et romains auraient sans hésiter pu prendre pour la leur".

Engagé politiquement, il est élu député à la convention.Mais à la chute de Robespierre dont il était proche, il est emprisonné.

Ses activités politiques prennent fin sous le Directoire, et se prend d'admiration pour Napoléon Bonaparte. Il se met à son service quand celui-ci accède au pouvoir impérial, et il réalise pour lui sa plus grande composition "Le Sacre de Napoléon".

Sous la Restauration, son passé de révolutionnaire et d'artiste impérial lui vaut d'être exilé. Il se réfugie à Bruxelles jusqu'à sa mort en 1825.


Denys d'Halicarnasse (60 av. JC - 8)

Denys d'HalicarnasseNé à Halicarnasse, il est un rhéteur et historien grec.

Il est célèbre pour son grand ouvrage historiographique, intitulé "Histoire ancienne de Rome" (ou "Antiquités romaines").

Il était à l'origine constitué de vingt livres et faisait le récit chronologique des débuts de la puissance romaine depuis les origines légendaires (l'Italie pré-romaine, objet du livre I) jusqu'au déclenchement de la première guerre punique (264 av. J.-C.).


Plutarque (46 - 125)

Plutarque

Né à Chéronée en Béotie, il est un philosophe, biographe, moraliste et penseur majeur de la Rome antique.

Grec d'origine, il est considéré comme un médio-platoniste, il s'opposa dans certaines de ses "Œuvres morales" aux courants stoïcien et épicurien.


Tite-Live (59 av. JV - 17)

Tite-Live

Tite-Live (en latin : Titus Livius), dit « Le Padouan », est un historien de la Rome antique, auteur de la monumentale œuvre de l'Histoire romaine.


Romulus (771 av. JC - 716 av. JC)

Romulus par DavidRoi de Rome de 753 av. JC à 716 av. JC.

Recueilli par une louve avec son frère jumeau Remus, il tue ce dernier lors de la fondation de Rome en 753 av. JC.

Après la guerre contre les sabins, il règne conjointement avec Tatius, le roi des sabins.

Successeur : Numa Pompilius


Louis XVI (1754 - 1793)

Louis XVI en 1775  - Joseph Siffred DuplessisRoi de France de 1774 à 1792.

Héritant d'un royaume au bord de la banqueroute, il lance plusieurs réformes financières,  comme le projet d'un impôt direct égalitaire, mais qui échouent toutes face au blocage des parlements, du clergé, de la noblesse et de la cour.

Il fait évoluer le droit des personnes (abolition de la torture, du servage, etc.) et remporte une grande victoire militaire face à l'Angleterre, à travers son soutien actif aux indépendantistes américains. Mais l'intervention française en Amérique achève de ruiner le royaume.

Après l'abolition de la monarchie par la révolution française, il est emprisonné et condamné à mort pour "intelligence avec l'ennemi". Il est guillotiné le 21 janvier 1793 à Paris. Il est le dernier roi de l'ancien régime.

Prédécesseur : Louis XV

Successeur : Convention nationale


Édouard le Confesseur (1004 - 1066)

Portrait d'Edouard-le-confesseurRoi d'Angleterre de 1042 à 1066.

Sa succession contestée est à l'origine de la conquête normande de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant quelques mois après sa mort.

Sa grande piété  lui vaut son surnom et le fait d'être ensuite canonisé en 1161. Une autre raison de sa canonisation est le fait que, trente-six ans après sa mort, on aurait ouvert son tombeau sans constater la moindre trace de décomposition du corps.

Prédécesseur : Knut le Hardi

Successeur : Harold II